André-jacques auberton-hervé – chroniques d'une révolution industrielle

Ressource humaine
André-Jacques Auberton-Hervé – Chroniques d'une révolution industrielle

En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé (http://andrejacquesauberton.blog.lemonde.fr/) fonde l’entreprise Soitec en partenariat avec Jean-Michel Lamure. La réussite de la start-up repose avant tout sur sa faculté à évoluer vers un marché de masse, en l'occurrence celui des semi-conducteurs utilisés dans l’informatique, puis dans les PC et les consoles de jeu, et aujourd’hui dans les téléphones mobiles. André-Jacques Auberton-Hervé fait de l'entreprise un fournisseur crédible et indispensable.

Les clés du succès, selon André-Jacques Auberton-Hervé

L'UE doit prévoir des outils financiers plus performants pour accompagner les start-ups. Optimiste, il est sûr que le vieux continent dispose d’atouts indiscutables. Selon André-Jacques Auberton-Hervé, élaborer les outils adéquats visant à soutenir ses meilleures entreprises est une obligation pour l'Europe si elle entend concurrencer les Etats-Unis.

André-Jacques Auberton-Hervé appuie l'installation de fermes solaires dans de nombreux pays. Notre pays est à la pointe dans le secteur des énergies propres. Il l'a surtout démontré avec l'organisation de la Conférence sur le climat. En plus de l’énergie solaire mise en œuvre dans les pays les plus chauds, Soitec s'est lancée dans le domaine de l'éclairage LED pour équiper plusieurs dizaines de gares.

Amitié et curiosité définissent sa vision du monde

Pour ses pairs, André-Jacques Auberton-Hervé est avant tout un visionnaire. L'industrie de la microélectronique fait aujourd'hui l'objet d'un plan européen de plusieurs centaines de millions d'euros. Il va de soi qu'il se félicite de cette initiative. André-Jacques Auberton-Hervé se montre fidèle en amitié et s'associe aux meilleurs dès qu'il est question de défendre des projets d'envergure. Il est par ailleurs un communicant né.

Avec une société cotée en bourse seulement sept années après la création de Soitec, André-Jacques Auberton-Hervé s'est donné les moyens de résister à ses concurrents. Que ce soit pour les semi-conducteurs ou pour d'autres activités, les clients de l'entrepreneur se trouvent partout dans le monde, par exemple aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. La technologie grenobloise doit en grande partie sa notoriété à son influence. La société d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une présence internationale, avec des unités de fabrication implantées dans plusieurs pays.

Il est convaincu dès son enfance de l’importance du progrès technologique. André-Jacques Auberton-Hervé voit le jour au début des années 60, passe toute sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son baccalauréat à 16 ans. Dans le courant des années 80, arrivé au terme d'études brillantes et à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé obtient sa thèse et prend part à des conférences de renom dans les domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs.